Parallel
46
Sur les peuples non Israélites
Contre l’Egypte
La défaite de l’Egypte
1Voici les paroles que l’Eternel adressa au prophète Jérémie au sujet des peuples non israélites, 2au sujet de l’Egypte et de l’armée du pharaon Néko, roi d’Egypte#46.2 Le pharaon Néko (610 à 595 av. J.-C.), voyant les Babyloniens s’étendre sur l’Euphrate, voulut prendre l’offensive contre eux et soumettre en même temps tous les pays entre l’Egypte et la Chaldée (y compris la Judée). Josias voulut lui barrer le passage de son pays. Il fut tué à Meguiddo (2 R 23.29-35). Néko fut battu par les Babyloniens en 605 av. J.-C. à Karkemish, ville située sur l’Euphrate, près de l’actuelle frontière entre la Syrie et la Turquie (voir 2 R 23.29-35)., qui fut battue par Nabuchodonosor, roi de Babylone, à Karkemish, sur les bords de l’Euphrate, la quatrième année du règne de Yehoyaqim, fils de Josias, roi de Juda :
3Alignez le petit |et le grand bouclier
et marchez au combat !
4Harnachez les chevaux
et montez sur les chars !
A vos rangs, casques sur la tête !
Affûtez bien vos lances !
Endossez vos cuirasses !
5Pourquoi les vois-je |si terrifiés,
battre en retraite ?
Et leurs guerriers sont pourfendus ;
ils fuient éperdument |sans plus se retourner :
de toutes parts, c’est la terreur#46.5 Voir 6.25 ; 20.3, 10 ; 49.29.,
l’Eternel le déclare.
6Même les plus agiles |ne peuvent se sauver,
et les plus valeureux |ne peuvent échapper.
Dans le septentrion, |sur les bords de l’Euphrate,
les voilà qui trébuchent |et qui s’écroulent !
7Qui est-ce donc qui monte#46.7 Jérémie évoque le départ de l’armée depuis Egypte. |comme les eaux du Nil,
comme des fleuves |dont l’eau est bouillonnante ?
8C’est l’Egypte qui monte |comme les eaux du Nil,
comme des fleuves |dont l’eau est bouillonnante.
Elle s’est écriée : |« Je monterai,
je couvrirai la terre,
je détruirai les villes |et ceux qui les habitent. »
9A l’assaut, les chevaux,
et foncez, chars de guerre !
En avant, les soldats !
les Ethiopiens, les gens de Pouth,
portant le bouclier,
et les archers de Loud#46.9 Pouth et Loud  : voir Gn 10.6, 22 et notes.  !
10Mais c’est le jour pour l’Eternel, |le Seigneur des armées célestes,
des règlements de comptes :
il va régler ses comptes |avec ses ennemis.
L’épée dévore, |elle se rassasie,
s’enivre de leur sang.
Car c’est un sacrifice |pour l’Eternel, |le Seigneur des armées célestes,
dans le pays du nord, |sur les bords de l’Euphrate#46.10 A Karkemish..
11Va, monte à Galaad |pour y chercher du baume,
ô population de l’Egypte !
En vain tu multiplies |les soins et les remèdes,
rien ne peut te guérir.
12Les autres peuples ont appris ta honte
et la terre est remplie |de tes cris de détresse,
quand un guerrier se heurte |à un autre guerrier,
tous deux tombent ensemble.
L’invasion de l’Egypte
13Voici la parole que l’Eternel adressa au prophète Jérémie, pour annoncer que Nabuchodonosor, roi de Babylone, viendrait infliger une défaite à l’Egypte#46.13 Voir 43.11 et note.  :
14Faites-le savoir en Egypte,
et proclamez-le à Migdol,
proclamez-le |à Memphis et Daphné !
Commandez : A vos rangs, |préparez-vous !
Déjà l’épée dévore |autour de toi.
15Pourquoi donc Apis#46.15 Le dieu Apis était représenté par un taureau, symbole de la force. Pourquoi … s’enfuit-il  : d’après l’ancienne version grecque. Le texte hébreu traditionnel a : pourquoi tes guerriers sont-ils terrassés ? s’enfuit-il ? |Ton taureau si puissant |n’a donc pas résisté ?
En effet, l’Eternel |l’a bousculé !
16Ils sont nombreux à trébucher,
à tomber l’un sur l’autre, |se disant mutuellement :
« Debout ! Retournons au pays,
sur notre sol natal |et chez les nôtres,
et fuyons l’épée meurtrière#46.16 Ce sont les mercenaires qui parlent ainsi (voir v. 21).  ! »
17Là ils ont dit du pharaon#46.17 En adoptant une autre vocalisation que le texte hébreu traditionnel, l’ancienne version grecque a traduit : Donnez pour nom au pharaon.  :
« Le roi d’Egypte, c’est du bruit, |il a manqué son occasion. »
18Aussi vrai que je vis,
c’est là ce que déclare |le Roi qui a pour nom |le Seigneur des armées célestes,
aussi vrai que le mont Thabor |est parmi les montagnes,
et que le mont Carmel |est au bord de la mer, |il vient !
19Fais ton sac de captive,
population d’Egypte,
car Memphis sera dévastée,
elle sera brûlée
et privée d’habitants.
20Une belle génisse, |voilà ce qu’est l’Egypte !
Mais, descendant du nord, |un taon est arrivé sur elle.
21Même les mercenaires |qui sont au milieu d’elle
et qui étaient traités |comme des veaux |que l’on met à l’engrais,
eux aussi, ils font demi-tour
et fuient en masses : |ils ne résistent pas,
car le jour de la ruine |va les atteindre :
c’est le temps de leur châtiment.
22L’Egypte prend la fuite, |sifflant comme un serpent,
car ils viennent en force,
ils se jettent sur elle |comme des bûcherons
armés de leurs cognées#46.22 Les armées chaldéennes sont comparées à une troupe de bûcherons venant abattre les Egyptiens, faisant s’enfuir les serpents cachés dans la forêt..
23Ils coupent sa forêt
qui est impénétrable,
l’Eternel le déclare,
car ils sont plus nombreux |que des criquets,
on ne peut les compter.
24La population de l’Egypte |est couverte de honte :
elle a été livrée |à un peuple venu du nord.
25Le Seigneur des armées célestes, Dieu d’Israël, a dit : Je vais intervenir contre le dieu Amôn de Thèbes#46.25 Amôn  : dieu principal des Egyptiens. Thèbes, dans la Haute-Egypte, à 500 kilomètres au sud du Caire, était le centre de son culte., contre le pharaon, contre l’Egypte, contre ses dieux et ses rois, contre le pharaon, et contre ceux qui se confient en lui ! 26Je vais les livrer au pouvoir de ceux qui en veulent à leur vie, au roi de Babylone, Nabuchodonosor, et à ses officiers. Par la suite, l’Egypte sera peuplée comme autrefois, l’Eternel le déclare.
Israël connaîtra le repos
27Et toi, Jacob mon serviteur,
sois donc sans crainte,
non, n’aie pas peur, |ô Israël !
Car moi, je vais te délivrer, |de la terre lointaine,
toi et tes descendants, |du pays de l’exil.
Oui, Jacob reviendra, |il jouira de la tranquillité, |et d’une vie paisible ;
personne ne l’inquiétera#46.27 Les v. 27-28 ont leur parallèle en 30.10-11..
28Sois donc sans crainte,
Jacob mon serviteur,
déclare l’Eternel,
car je suis avec toi.
Je ferai table rase |de tous les peuples
chez lesquels je t’ai dispersé,
mais je ne ferai pas |table rase de toi ;
cependant je te châtierai |selon ce qui est juste ;
je ne te laisserai |certainement pas impuni.