Parallel
3
Psaume
Dieu interviendra
1Prière d’Habaquq le prophète, sur le mode des complaintes#3.1 Terme hébreu de sens inconnu..
2O Eternel, j’ai entendu |ce que tu viens de proclamer,
et je suis effrayé |devant ton œuvre, ô Eternel.
Dans le cours des années, |accomplis-la#3.2 Voir 2.3.  !
Dans le cours des années, |fais-la connaître !
Dans ta colère cependant, |pense à être clément !
3Dieu viendra de Témân,
le Saint viendra du mont Parân.
Pause
Sa majesté |couvre le ciel,
et sa louange |remplit la terre.
4Il a l’éclat de la lumière,
et, de sa main, |jaillissent deux rayons ;
c’est là qu’est le réservoir de sa force.
5La peste meurtrière |chemine devant lui,
et la fièvre brûlante |marche à sa suite.
6S’il vient à s’arrêter, |il fait vibrer#3.6 Autre traduction : il mesure. la terre.
Quand il regarde, |il ébranle les peuples,
les montagnes antiques |sont disloquées,
et les collines |des anciens temps s’effondrent.
Il parcourt à nouveau |les antiques sentiers.
7J’ai vu les tentes de Koushân#3.7 Probablement une peuplade nomade du désert du Sinaï. |réduites à néant ;
les abris de Madian |tremblaient, épouvantés.
L’Eternel sort pour délivrer son peuple
8Est-ce contre les fleuves |que l’Eternel s’irrite,
est-ce contre les fleuves |que ton courroux s’enflamme ?
Est-ce contre la mer |que ta fureur s’exerce,
pour que tu viennes ainsi |monté sur tes chevaux,
sur tes chars victorieux ?
9Ton arc est mis à nu,
tes traits sont les serments |que tu as prononcés#3.9 Autre traduction : tes traits sont ceux que tu as juré d’utiliser..
Pause
Tu crevasses la terre, |livrant passage aux fleuves.
10Les montagnes t’ont vu, |et elles tremblent.
Des trombes d’eau s’abattent,
l’abîme se met à mugir,
lançant bien haut ses vagues.
11Le soleil et la lune |restent dans leur demeure
devant l’éclat |de tes flèches qui partent
et la clarté |des éclairs de ta lance.
12Avec colère, tu parcours la terre,
tu foules les peuples aux pieds |dans ton indignation.
13Oui, tu t’es mis en route |pour délivrer ton peuple,
et pour sauver ton roi |qui a reçu l’onction.
Tu as décapité |la maison du méchant,
et tu l’as démolie |de fond en comble.
Pause
14Tu transperces la tête |de l’ennemi |avec ses propres flèches,
alors qu’il arrivait |comme un vent d’ouragan |dans le but de nous disperser.
Déjà nos ennemis |se réjouissaient,
comptant bien dévorer |l’opprimé en secret#3.14 Sens incertain. Autre traduction : dans sa cachette..
15Tu as lancé |tes chevaux dans la mer,
dans le bouillonnement |des eaux puissantes.
L’Eternel est ma force
16J’ai entendu cette nouvelle :
j’en suis tout bouleversé.
Mes lèvres balbutient
et mes os se dissolvent,
je reste là, tremblant.
Puisqu’il me faut attendre sans bouger, |le jour où la détresse
fondra sur l’ennemi |qui doit nous assaillir.
17Car le figuier |ne bourgeonnera plus,
et il n’y aura plus |de raisins dans les vignes,
le fruit de l’olivier |trompera les espoirs,
les champs ne produiront |plus de pain à manger.
Les moutons et les chèvres |disparaîtront de leurs enclos,
et les bovins de leurs étables.
18Mais moi, c’est à cause de l’Eternel |que je veux me réjouir,
j’exulterai de joie |à cause du Dieu qui me sauve.
19L’Eternel, le Seigneur, |c’est lui ma force :
il rend mes pieds pareils |à ceux des biches,
il me fait cheminer |sur les lieux élevés.
Pour le chef des musiciens. A chanter avec accompagnement d’instruments à cordes.