Parallel
6
1C’est pourquoi, laissons derrière nous les premières leçons sur le Christ et passons à un enseignement d’adulte. Ne revenons pas sur ce qui fait la base de cet enseignement, c’est-à-dire l’abandon des actions qui conduisent à la mort et la foi en Dieu ; 2les baptêmes et l’imposition des mains ; le réveil des morts et le jugement définitif. 3Nous allons donc présenter un enseignement d’adulte, si Dieu le permet.
4Prenons le cas de ceux qui sont retombés dans leur ancienne vie : ils ont été éclairés par la lumière de Dieu. Ils ont goûté au don du ciel et ils ont reçu l’Esprit Saint. 5Ils ont aimé la belle parole de Dieu, ils ont senti la puissance des forces du monde qui vient. 6Et pourtant ils sont retombés dans leur ancienne vie. Ces gens-là, on ne peut pas les amener une deuxième fois à changer leur vie. En effet, ils clouent de nouveau le Fils de Dieu sur la croix, et ils donnent aux autres l’occasion de l’insulter.
7Prenons l’exemple d’un champ : sa terre boit l’eau des nombreuses pluies qui tombent. Elle produit des plantes utiles à ceux qui la font cultiver. Alors Dieu bénit cette terre. 8Mais si elle produit des buissons d’épines et des chardons, elle ne vaut rien. Dieu va bientôt la rejeter, et on finira par y mettre le feu.
9Nous parlons ainsi, mais en même temps, nous sommes sûrs que vous, frères et sœurs très aimés, vous êtes sur la bonne route, celle qui conduit au salut. 10Dieu n’est pas injuste. Il ne peut pas oublier ce que vous faites, ni l’amour que vous avez montré pour lui. Vous avez montré cet amour autrefois en servant les autres chrétiens, et vous le faites encore maintenant. 11Nous souhaitons seulement que chacun de vous reste actif jusqu’à la fin. Alors tout ce que vous espérez se réalisera. 12Ne devenez pas paresseux, mais vivez comme ceux qui croient et qui sont patients. Ceux-là reçoivent les biens que Dieu a promis.
La promesse de Dieu ne peut pas changer
13Quand Dieu a fait la promesse à Abraham, il l’a faite avec un serment. Mais personne n’était plus grand que Dieu pour être témoin de ce serment. Alors Dieu l’a fait par lui-même. 14Il a dit : « Oui, vraiment, je te bénirai et je te donnerai une grande famille. » 15Abraham a attendu avec patience, et il a reçu ce que Dieu lui avait promis. 16Quand les gens font un serment, ils ont besoin d’un témoin plus grand qu’eux. Le serment rend leur parole sûre, et ainsi, on ne peut plus dire le contraire. 17Avec Abraham, c’est la même chose. Sa famille devait recevoir les biens promis par Dieu. Dieu a voulu montrer clairement qu’il ne changerait jamais d’avis. C’est pourquoi il a ajouté un serment à sa promesse. 18Une promesse et un serment, voilà deux choses qu’on ne peut pas changer. Dans sa promesse et dans son serment, Dieu ne peut donc absolument pas mentir, et cela nous encourage beaucoup. Ainsi nous avons tout laissé pour saisir l’espérance qui nous est offerte. 19Pour notre vie, cette espérance est comme une ancre . Elle traverse même le rideau du temple dans le ciel et elle est fixée solidement. 20C’est là que Jésus est entré avant nous et pour nous. Il est devenu grand-prêtre pour toujours à la façon de Melkisédec.