Parallel
81
Si mon peuple m’écoutait...
1 # 81.1 guittith 8.1n ; 84.1. – D’Asaph 73.1+. Du chef de chœur. Sur la guittith. D’Asaph.
2 # 81.2 cris de joie 32.11+. – notre force : on pourrait aussi traduire notre forteresse, 21.2 ; 59.18 ; cf. 27.1+. – Acclamez 27.6+ ; 47.2 ; 95.1ss. – Jacob 14.7+ ; 46.7 ; 75.10. Poussez des cris de joie vers Dieu, notre force !
Acclamez le Dieu de Jacob !
3 # 81.3 Entonnez : litt. élevez. la mélodie : cf. 7.18n ; 98.5 ; 118.14n ; voir aussi 47.6-8 ; 92.2-4 ; 149.3 ; 150.3s. Entonnez la mélodie, faites résonner le tambourin,
la lyre douce et le luth !
4 # 81.4 nouvelle lune Nb 10.10 ; 2R 4.23 ; Es 1.13 ; Os 2.13 ; Am 8.5. – pleine lune / fête : cf. Lv 23.24,34 ; Nb 29.1ss ; Dt 31.10 ; voir aussi Pr 7.20 ; certains mss hébreux et des versions anciennes ont lu de nos fêtes. Sonnez de la trompe à la nouvelle lune,
à la pleine lune, au jour de notre fête !
5 # 81.5 Dt 33.10 ; cf. Ex 23.14 ; Lv 23.41ss ; voir aussi 2R 23.22 ; Né 8.17. Car c’est une prescription pour Israël,
une règle du Dieu de Jacob.
6 # 81.6 Joseph signifie sans doute ici Israël en Egypte ; cf. 77.16 ; 78.67 ; 80.2s ; 105.17. – il sortit contre : c.-à-d. il (Dieu) partit en guerre contre ; LXX il (Joseph) sortit d’Egypte ; cf. Ex 20.2. – J’entends... : LXX il entendit un langage qui lui était inconnu ; cf. 62.12 ; 85.9 ; Nb 24.4,16 ; 1S 3.7 ; Es 5.9 ; 22.14 ; Jb 4.12-16. C’est un témoignage qu’il a placé en Joseph,
quand il sortit contre l’Egypte...
J’entends un langage qui m’est inconnu :
7 # 81.7 Ex 1.11-14 ; 3.8 ; 5.6-9 ; 6.6 ; cf. 1R 11.28 ; voir aussi Ps 55.23 ; Mt 11.29s ; 1P 5.7. – corbeille ou chaudron, cf. 2R 10.7n. J’ai déchargé son épaule du fardeau,
ses mains ont lâché la corbeille.
8 # 81.8 Tu as crié (ou invoqué ) 4.2+ ; 34.5 ; 50.15 ; Ex 3.7 ; Jon 2.3. – secret du tonnerre 18.12-14 ; 29.3ss ; 77.19 ; 104.7 ; Ex 19.16 ; Es 29.6. – éprouvé (autre traduction sondé, cf. 7.10n) ... Meriba 95.8s ; Ex 17 ; Nb 20 ; Dt 33.8. Tu as crié dans la détresse, et je t’ai délivré ;
je t’ai répondu dans le secret du tonnerre ;
je t’ai éprouvé près des eaux de Meriba. Pause.
9 # 81.9 Ecoute... 50.7 ; 78.1 ; Dt 4.1 ; 5.1 ; 6.4. – et je t’avertirai : autres traductions possibles je t’en adjure ; et je témoignerai contre toi (même expression en 50.7) ; cf. Dt 31.28. Ecoute, mon peuple, et je t’avertirai.
Israël, si tu m’écoutais !
10 # 81.10 Certains comprennent ce v. comme une conséquence du précédent : Si tu m’écoutais, il n’y aurait pas... tu ne te prosternerais pas... ; cf. Ex 20.3ss ; Dt 5.7ss ; Jos 24.23. – dieu : hébreu ’el, cf. Gn 21.33n. Qu’il n’y ait pas chez toi d’autre dieu !
Ne te prosterne pas devant un dieu étranger !
11 # 81.11 Ex 20.2 ; Dt 5.6. – monter d’Egypte Gn 12.10n. – ouvre grand (litt. élargis ) ta bouche... : cf. 119.131 ; Dt 18.18 ; Es 51.16 ; Jr 1.9 ; 15.16 ; Ez 3.3. Je suis le Seigneur (YHWH), ton Dieu,
celui qui t’a fait monter d’Egypte ;
ouvre grand ta bouche, et je la remplirai.
12 # 81.12 pas écouté Dt 1.43 ; Es 1.3 ; 66.4 ; Jr 7.26n ; So 3.2. Mais mon peuple ne m’a pas écouté,
Israël n’a pas voulu de moi.
13 # 81.13 livrés : cf. Jr 2.19 ; Ac 7.42 ; Rm 1.24,26. – l’obstination de leur cœur Dt 29.18 ; Jr 3.17+. Alors je les ai livrés à l’obstination de leur cœur :
ils ont suivi leurs propres conseils.
14 # 81.14 1R 11.38 ; Es 48.18s. Oh ! si mon peuple m’écoutait,
si Israël suivait mes voies !
15En un instant j’humilierais leurs ennemis,
je tournerais ma main contre leurs adversaires ;
16 # 81.16 le flatteraient : cf. 18.45 ; 66.3 ; Dt 33.29n. – leur temps : expression obscure ; certains y voient le temps du châtiment des ennemis, d’autres celui du bonheur d’Israël ; d’après Syr, quelques-uns modifient le texte hébreu traditionnel pour lire leur épouvante. ceux qui détestent le Seigneur le flatteraient,
et leur temps serait fixé pour toujours ;
17 # 81.17 Dieu... : litt. il le nourrirait ; certains modifient le texte hébreu traditionnel pour lire je le nourrirais. du meilleur froment : litt. de la graisse du blé, de même en 147.14. – je le rassasierais, d’après LXX et Syr ; texte hébreu traditionnel d’un rocher de miel je te rassasierais ; cf. Dt 32.13 ; Es 7.22. Dieu nourrirait Israël du meilleur froment,
et je le rassasierais du miel du rocher.