Esaïe 8
NBS
8
Un fils d’Esaïe au nom symbolique
1 # 8.1 tablette : le même mot hébreu est traduit par miroirs en 3.23. Certains, le rapprochant ici d’une autre racine, pensent qu’il désigne un sceau (cylindrique) destiné à l’usage de l’enfant à naître. – écris : cf. 30.8 ; Jr 30.2 ; 36.2 ; Ha 2.2. – d’une manière intelligible : litt. avec un burin (même terme en Ex 32.4n) d’homme. Expression obscure, qui suggère un support de pierre ou d’argile. – Maher-Shalal-Hash-Baz signifie vite au butin, en hâte au pillage ou prompt butin, proche pillage ; c’est le nom de 8.3n, précédé ici de la préposition correspondant à à ou de, ce qui conviendrait à un sceau utilisé pour authentifier des documents ou pour marquer la propriété ; cf. 10.2n,6n. Le Seigneur me dit : Prends une grande tablette et écris dessus, d’une manière intelligible : Maher-Shalal-Hash-Baz (« Vite au butin, en hâte au pillage ! ») 2#8.2 Je fis témoigner pour moi : un ms hébreu et des versions anciennes ont lu l’impératif : fais témoigner. des témoins Dt 19.15. – Urie, le prêtre 2R 16.10s ; cf. Jos 17.4 ; 1S 23.9 ; 2S 15.27 ; 1R 1.7s ; 4.2 ; 2R 11.10-12. – Zacharie pourrait être le grand-père maternel d’Ezéchias, c.-à-d. le beau-père d’Achaz 2R 18.2 ; 2Ch 29.1. – Yebérékia : hébreu Yebérékyahou.Je fis témoigner pour moi des témoins sûrs : Urie, le prêtre, et Zacharie, fils de Yebérékia. 3#8.3 Je m’étais approché : euphémisme évoquant des relations sexuelles. – la prophétesse : la femme du prophète (cf. Os 1.1-9) ; ailleurs ce terme désigne des femmes prophètes (Ex 15.20 ; Jg 4.4 ; 2R 22.14 ; Né 6.14 ; 2Ch 34.22). – Maher-Shalal-Hash-Baz v. 1n.Je m’étais approché de la prophétesse ; elle fut enceinte et mit au monde un fils. Le Seigneur me dit : Appelle-le du nom de Maher-Shalal-Hash-Baz (« Vite au butin, en hâte au pillage ! ») ; 4#8.4 avant que l’enfant... : cf. 7.16. – Papa ! Maman ! ou Père ! Mère ! (Gn 22.7n etc.), litt. mon père et ma mère. – richesses : le mot hébreu correspondant signifie aussi force ou armée ; de même en 10.14 ; 60.5. – Voir Samaritains. – Cf. 7.20 ; 10.9 ; 17.1-3.car, avant que l’enfant sache dire : « Papa ! Maman ! », on emportera les richesses de Damas et le butin de Samarie devant le roi d’Assyrie.
L’invasion assyrienne
5Le Seigneur me dit encore :
6 # 8.6 ce peuple 6.9+. – a rejeté : autres traductions a méprisé ; a renoncé (aux) ; cf. Jb 7.16n. – les eaux de Siloé : référence au système qui alimentait Jérusalem en eau potable à partir de la source de Guihôn (cf. 12.3 ; 1R 8.38 ; Jr 2.13) avant le canal d’Ezéchias (2R 20.20 ; 2Ch 32.30). Le nom Siloé peut signifier envoyé ou canal (cf. Né 3.15n ; Jn 9.7-11). Symbole de l’eau vivifiante par opposition à l’eau dévastatrice (v. 7). – doucement : cf. 30.15 ; Ez 47.1-12. – il s’est réjoui... : il y avait probablement une faction à Jérusalem en faveur du régime qu’Ephraïm voulait instaurer en la personne du fils de Tabéel (cf. 7.1-9,13). Certains modifient le texte hébreu traditionnel pour lire il tombe en défaillance (comme en 10.18). Parce que ce peuple a rejeté
les eaux de Siloé
qui coulent doucement
et qu’il s’est réjoui au sujet de Retsîn
et du fils de Remalia,
7 # 8.7 contre eux ou sur eux, au-dessus d’eux . – fleuve 7.20n ; cf. 17.12-14 ; Jr 46.7 ; 47.2 ; 51.42 ; Dn 9.26 ; 11.10,40. – sa gloire : autre traduction sa noblesse. de son lit : cf. Ps 18.16n. voilà pourquoi le Seigneur
fait monter contre eux
les eaux puissantes, les grandes eaux du fleuve
– le roi d’Assyrie et toute sa gloire.
Partout il débordera de son lit
et il s’en ira par-dessus toutes ses rives ;
8 # 8.8 il balaiera : cf. 2.18n ; 21.1. – déferlera ou inondera, 10.22+. – jusqu’au cou 30.28. – déploiement de ses ailes : cf. Jr 48.40s ; 49.22 ; Os 8.1. – remplira l’étendue de ton pays : l’expression rappelle celle de 6.3 ( toute la terre est remplie... ) ; c’est le même mot hébreu qui est traduit tantôt par terre, tantôt par pays. Cf. 10.28-32 ; 36.1. – Immanou-El : cf. v. 10n ; 7.14n. il balaiera Juda,
il déferlera et submergera,
il montera jusqu’au cou.
Le déploiement de ses ailes
remplira l’étendue de ton pays, Immanou-El !
Dieu est avec nous
9 # 8.9 Sur l’ensemble, cf. Ps 48 ; 76 ; 110. – Poussez une clameur : traduction incertaine ; on pourrait aussi comprendre soyez malheureux ; LXX a lu Sachez(-le), ce qui correspondrait à une légère modification du texte hébreu. – au plus lointain de la terre ou du pays (v. 8n) cf. 10.3 ; 17.13 ; 30.27 ; Ps 2.8 ; 46.7,11. – Préparez-vous au combat (litt. ceignez-vous, cf. 45.5) ; vous serez terrifiés (le verbe correspondant est rendu par brisé en 7.8 ; autre forme du même verbe hébreu en début de v.) : ces deux verbes sont répétés deux fois dans les principaux mss. Poussez une clameur, peuples ;
vous serez terrifiés !
Prêtez l’oreille, vous tous,
au plus lointain de la terre !
Préparez-vous au combat ;
vous serez terrifiés !
Préparez-vous au combat ;
vous serez terrifiés !
10 # 8.10 projet ou dessein, cf. 5.19n ; Ps 33.10s ; Pr 21.30. – parole : cf. Os 10.4. – ne tiendra pas 7.7+. – Dieu est avec nous : hébreu ‘immanou ’el, cf. v. 8 ; 7.14n ; voir aussi Rm 8.31. Faites un projet ;
il échouera !
Dites une parole ;
elle ne tiendra pas !
Car Dieu est avec nous.
C’est le Seigneur que vous devez craindre
11 # 8.11 quand sa main m’a saisi : litt. dans le saisissement (ou le renforcement ) de la main, expression ambiguë ; cf. 41.13 ; 42.6 ; 51.18 ; Ex 3.19 ; 14.31 ; 1R 18.46 ; 2R 3.15 ; Ez 3.14. – ce peuple 6.9+. – Cf. Jr 15.17 ; 20.7 ; Ez 2.8. Car ainsi m’a parlé le Seigneur quand sa main m’a saisi, quand il m’a instruit pour que je ne suive pas la voie de ce peuple :
12 # 8.12 Vous : cf. 8.16. – conspiration : même terme en 2S 15.12 ; 1R 16.20 ; 2R 11.14 ; 12.21 ; 14.19 ; 15.15,30 ; 17.4 ; verbe de la même racine en Ps 31.14 ; Né 4.2 ( se liguer ) ; cf. Am 7.10. – vous ne craindrez pas 7.2,4+. – vous ne le redouterez pas : litt. vous ne redouterez pas. Vous n’appellerez pas conspiration
tout ce que ce peuple appelle conspiration ;
vous ne craindrez pas ce qu’il craint,
vous ne le redouterez pas.
13 # 8.13 Texte cité d’après LXX en 1P 3.14s. reconnaître pour saint : traduction traditionnelle sanctifier 5.16+ ; cf. 29.22s. C’est le Seigneur (YHWH) des Armées
que vous devez reconnaître pour saint,
c’est lui que vous devez craindre,
c’est lui que vous devez redouter.
14 # 8.14 sanctuaire Ez 11.16 ; Ap 21.22. – pierre de malheur (mot habituellement traduit par fléau, cf. Ex 12.13 ; 30.12 ; Nb 8.19+ ; terme apparenté pour heurter en Ps 91.12 ; Pr 3.23 ; LXX pierre d’achoppement ) / rocher qui cause la chute : cf. Es 28.16 ; ces deux expressions (cf. 57.14n) n’apparaissent qu’ici dans l’A.T. ; cf. Jr 6.21n ; Ez 3.20n ; 7.19n ; Ps 119.165 ; voir Lc 2.34 ; Rm 9.32s ; 1P 2.6-8. Sur le renversement de l’image habituellement positive de la pierre et du rocher (17.10+ ; Gn 49.24 ; Dt 32.4,15,18,30,31 ; 1S 7.12 ; 2S 22.2), cf. 31.1. – les deux maisons : sans doute Samarie et Jérusalem. – filet Ez 12.13+ ; Ps 9.16+. Alors il sera un sanctuaire,
mais aussi une pierre de malheur,
un rocher qui cause la chute,
pour les deux maisons d’Israël,
un filet et un piège
pour les habitants de Jérusalem.
15 # 8.15 Cf. 28.13 ; Mt 21.44}}. Beaucoup y trébucheront ;
ils tomberont et se briseront,
ils seront pris au piège et capturés.
Attente et espérance du prophète
16 # 8.16 Conserve : même verbe en Dt 14.25 ; Ez 5.3 ( serrer ). – ce témoignage ou cette attestation ; cf. v. 2,20 ; 30.8 ; même terme Rt 4.7. – scelle 29.11 ( cacheté ) ; 1R 21.8 ; Jr 32.11,14 ; Dn 12.4. – cette loi : autre traduction cet enseignement, litt. une loi ou un enseignement, en hébreu tora ; cf. 1.10n ; Pr 1.8n. Conserve ce témoignage,
scelle cette loi parmi mes disciples.
17 # 8.17 J’attends le S eigneur 30.18 ; 64.3 ; Ps 33.20. – qui se détourne de... : litt. qui cache sa face à... ; cf. 54.8+. – maison de Jacob 2.5+. – j’ai mis en lui mon espérance Hé 2.13.J’attends le Seigneur,
qui se détourne de la maison de Jacob ;
j’ai mis en lui mon espérance.
18 # 8.18 Moi-même... Hé 2.13. enfants 7.3 ; 8.1-4 ; cf. 59.21 ; Jr 16.1-8 ; Ez 24.15-24 ; Os 1–3. – signes 7.11n. – présages ou prodiges, voir Ez 12.6+. – Sion 2.2-3+ ; Ps 132.13. Moi-même et les enfants que le Seigneur m’a donnés,
nous sommes des signes et des présages en Israël
de la part du Seigneur (YHWH) des Armées
qui demeure au mont Sion.
19 # 8.19 Si l’on vous dit : on hésite sur l’étendue de la citation ; celle-ci pourrait s’arrêter au milieu du v. ou se poursuivre jusqu’à la fin, voire jusqu’au premier vers du v. 20. – chuchotent : même verbe en 10.14 ( pousser un pépiement ) ; 38.14 ( pousser des petits cris ). – murmurent : même verbe en 38.14 ( gémir ). – Un peuple... : LXX un peuple ne (va-t-il) pas vers son Dieu ? Pourquoi cherchent-ils les morts pour les vivants ? (Cf. Dt 18.14s ; 1S 28.9). On pourrait aussi traduire : Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu ? (Gn 1.1n ; 3.5n ; cf. 1S 28.13 ; 2R 1.3) ; doit-on s’adresser aux morts pour des vivants ? Cf. Lv 19.31 ; 20.6,27 ; Dt 18.11 ; 1S 28.3ss ; 2R 21.6 ; 23.24. Si l’on vous dit :
Consultez les spirites et les médiums,
qui chuchotent et murmurent !
Un peuple ne consulte-t-il pas ses dieux ?
Ne s’adresse-t-on pas aux morts pour les vivants ?
20 # 8.20 A la loi... : on pourrait aussi rattacher ce vers au v. 19 pour lire afin d’en recevoir enseignement et avertissement ; cf. v. 16n. – Si on ne parle pas ainsi... : autre traduction sans faute (formule de serment) c’est ainsi qu’on parlera (ou qu’il faut parler ) ; cf. 5.9n. – c’est qu’il n’y aura pas... : litt. pas pour lui d’aurore ou de conjuration (cf. 47.11n). A la loi et au témoignage !
Si on ne parle pas ainsi,
c’est qu’il n’y aura pas d’aurore pour le peuple.
21 # 8.21 le pays : sous-entendu dans le texte. – maudira... : cf. Ex 22.27 ; 1R 21.10 ; voir bénédiction. – son Dieu ou ses dieux (cf. v. 19n). Il traversera le pays accablé et affamé ;
et, quand il aura faim,
il s’irritera,
maudira son roi et son Dieu,
il se tournera vers le haut.
22 # 8.22 vers la terre : cf. 5.30 ; 51.6. – il sera repoussé dans d’épaisses ténèbres : autre traduction et d’épaisses ténèbres sans cesse reculées ; même racine en 16.3s ( réfugiés ) ; 27.13 ( dispersés ) ; Dt 30.4 et 2S 14.13 ( banni ). – Cf. Mi 3.6 ; Rm 2.9. Puis il regardera vers la terre :
ce sera la détresse, l’obscurité et de sombres angoisses ;
il sera repoussé dans d’épaisses ténèbres.
Le Prince de la paix
23 # 8.23 Mais les ténèbres... angoisses : interprétation traditionnelle d’un vers dont le sens reste obscur. Autre traduction il ne s’en tirera pas, celui qui connaît ces angoisses. Des versions anciennes (grec et araméen) ont lu : il ne sera pas abandonné, celui qui est dans l’angoisse. La plupart des traducteurs modernes modifient le texte hébreu traditionnel. On pourrait traduire l’hébreu en référence au roi d’Assyrie (7.20 ; 8.4,7) : car il n’est pas fatigué, celui qui cause sa détresse, en rattachant le membre de phrase au paragraphe précédent. – Les territoires désignés par ce v., au nord du royaume d’Israël, ont été envahis et soumis par les Assyriens (vers 732 ; cf. 2R 15.29) : la route de la mer était probablement la grande route qui reliait l’Egypte à la Syrie en longeant le littoral méditerranéen. L’expression l’autre côté du Jourdain, souvent traduite Transjordanie (Nb 22.1n ; 32.19n ; Dt 1.1n), désigne ici la région souvent disputée de Galaad (Gn 31.21n ; 2S 2.9 ; 1R 22.3-6 ; 2R 10.32s) ; territoire (ou circonscription ) des nations (ou non-Juifs, païens ), en hébreu gelil haggoyim, a donné le nom propre Galilée (Jos 20.7 ; 21.32 ; 1R 9.11 ; 2R 15.29 ; Mt 4.15 ). – Voir gloire. Mais les ténèbres ne régneront pas toujours
sur la terre où il y a maintenant des angoisses.
Si le passé a réduit à peu de chose
le pays de Zabulon et le pays de Nephtali,
l’avenir donnera de la gloire
à la route de la mer, à l’autre côté du Jourdain,
au territoire des nations.

Copyright © 2002, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.

Learn More About Nouvelle Bible Segond