Aux Hébreux 6
NBS
6
1 # 6.1 le commencement... : litt. la parole du commencement du Christ ; cf. 5.12n. – l’accomplissement ou l’état d’adulte : cf. 5.14n. – les fondations ou le fondement : cf. 1Co 3.9nss. – changement radical et abandon... : autres traductions conversion, repentance pour les œuvres mortes ; même terme v. 6 ; 12.17n ; sur le rapport avec la foi, cf. Ac 20.21. – œuvres mortes ou mortifères : cf. 9.14 ; Rm 8.6,13 ; Ga 5.19 ; Ep 5.11. Aussi, laissant le commencement de la parole du Christ, tendons vers l’accomplissement, sans poser de nouveau les fondations : changement radical et abandon des œuvres mortes, foi en Dieu, 2#6.2 bains rituels : autre traduction baptêmes ; le mot grec qui apparaît ici n’est pas celui qui est habituellement rendu par baptême dans le N.T., mais il lui est apparenté ; il revient en 9.10 et en Mc 7.4n et, selon plusieurs mss, en Col 2.12n où il s’appliquerait au baptême chrétien. Ici l’auteur pense peut-être à un enseignement qui distinguait le baptême chrétien des divers bains rituels pratiqués dans le judaïsme, ou encore à des rites de purification pratiqués en plus du baptême dans certains cercles chrétiens. Voir aussi Ac 18.25 ; 19.1-5. – imposition des mains Ac 6.6+ ; 8.17 ; 19.6 ; 1Tm 4.14+ ; 5.22. – résurrection 7.11 ; 11.19,35.enseignement sur les bains rituels, imposition des mains, résurrection des morts et jugement éternel. 3#6.3 si Dieu... Ac 18.21+.C’est ce que nous allons faire, si Dieu le permet.
4 # 6.4 Dans le texte grec, ce v. commence par l’expression car il est impossible..., qui dans la traduction est reportée au v. 6 par souci de clarté ; cf. 10.26-32 ; Mt 12.31 ; voir aussi 1Jn 5.16. – éclairés 10.32 ; cf. Ep 1.18 ; 3.9 ; 5.13s. – don céleste : cf. Jn 4.10 ; 6.32s. – ont eu part : cf. 3.1n,14. – l’Esprit saint 2.4+. Quant à ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste et ont eu part à l’Esprit saint, 5#6.5 goûté 1P 2.2s ; cf. Jos 21.45 ; 23.15 ; Jr 15.16+. – bonne : le terme peut également signifier belle (cf. 10.24) ; il est traduit par bien en 5.14 ; 13.9, par bonne en 13.18 ; cf. 1Tm 1.8n. – monde (cf. 1.2n) à venir : cf. 2.5+ (autre expression en grec) ; cf. 9.11+ ; Mt 12.32n.qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du monde à venir 6#6.6 sont tombés : litt. sont tombés à côté ; un terme apparenté est traduit par faute en Rm 5.17,20 ; cf. Ez 18.24. – il est impossible v. 4n. – de les amener... : litt. de faire encore un renouvellement (cf. Rm 12.2 ; Tt 3.5) pour un changement radical (autres traductions une repentance ; une conversion ; cf. v. 1n ; 12.17n). – ils crucifient à nouveau : on pourrait aussi traduire simplement ils crucifient ; cf. 9.25ss ; 10.26-29 ; 1Co 11.27 ; 2P 2.21. – Fils de Dieu 4.14+. – déshonorent publiquement : une expression grecque très proche est traduite livrer en spectacle en Col 2.15.et qui sont tombés, il est impossible de les amener à un nouveau changement radical. Car, pour leur propre compte, ils crucifient à nouveau le Fils de Dieu et le déshonorent publiquement. 7#6.7 Gn 1.11s ; Dt 11.11.En effet, lorsqu’une terre abreuvée de pluies fréquentes produit des plantes utiles à ceux pour qui elle est cultivée, elle a part à la bénédiction de Dieu. 8#6.8 Gn 3.17s ; Mt 7.16 ; 13.7}}. – elle s’avère sans valeur ou elle est inapte à l’épreuve, désapprouvée, disqualifiée : cf. 3.9n ; Rm 1.28n ; 1Co 9.27n ; 2Tm 3.8n. – en passe : litt. près.Mais si elle produit des épines et des chardons, elle s’avère sans valeur ; elle est en passe d’être maudite, et elle finit par être brûlée.
9 # 6.9 Cf. Rm 15.14. – nous sommes persuadés... : litt. nous sommes persuadés, en ce qui vous concerne, de choses meilleures (ou supérieures, cf. 1.4n) et tenant au salut. Quoique nous parlions ainsi, bien-aimés, nous sommes persuadés que quelque chose de meilleur vous attend, à savoir le salut. 10#6.10 œuvre / amour 1Th 1.3 ; Ap 2.19. – Voir nom. – en vous mettant au service : verbe apparenté au terme traduit par ministère 1.14n ; cf. 10.32-34. – saints Rm 1.7n ; 12.13 ; 15.25s ; 16.2 ; 2Co 9.12.En effet, Dieu n’est pas injuste pour oublier votre œuvre, ni l’amour que vous avez montré pour son nom en vous mettant au service des saints et en continuant à les servir. 11#6.11 3.14 ; 10.23. – une pleine espérance : litt. la plénitude (1Th 1.5n) de l’espérance ; construction analogue en 10.22 (une pleine foi).Mais nous désirons que chacun de vous montre jusqu’à la fin le même empressement en vue d’une pleine espérance, 12#6.12 nonchalants 5.11n. – imitiez 1Co 11.1+. – reçoivent l’héritage promis : litt. héritent les promesses, c.-à-d. ce qui est promis ; cf. v. 15n,17 ; 8.6 ; 9.15n ; 10.36 ; 11.7,9,13,17,33,39 ; voir Ga 3.14n ; Psaumes de Salomon 12.6 : « Que les saints du Seigneur héritent des promesses ! »pour que vous ne soyez pas nonchalants, mais que vous imitiez ceux qui, par la foi et la patience, reçoivent l’héritage promis.
13 # 6.13 Gn 22.16 ; Rm 4.20. En effet, comme Dieu, en faisant la promesse à Abraham, ne pouvait jurer par un plus grand que lui, il jura par lui-même, 14#6.14 A coup sûr, je te comblerai... : litt. si (3.11n) en bénissant je te bénirai et en multipliant je te multiplierai ; citation de Gn 22.17 selon LXX, qui calque en grec la tournure hébraïque ; on trouve une allusion au même v. en Hé 11.12.en disant :
A coup sûr, je te comblerai de bénédictions et je te multiplierai.
15 # 6.15 ce qui avait été promis : litt. la promesse v. 12+ ; 11.33. C’est ainsi qu’après s’être montré patient Abraham obtint ce qui avait été promis. 16#6.16 Ex 22.10.En effet, les humains jurent par ce qui est plus grand qu’eux, et le serment, en confirmant leur parole, met un terme à toute contestation. 17#6.17 décidé / décisions : cf. Ep 1.11. – intervint : litt. s’entremit, verbe apparenté au terme traduit par médiateur (cf. 8.6n).En ce sens, Dieu, décidé à donner aux héritiers de la promesse une preuve supplémentaire du caractère immuable de ses décisions, intervint par un serment, 18#6.18 deux choses : promesse (v. 12+) et serment (v. 17). – impossible que Dieu mente Nb 23.19 ; 1S 15.29 ; Tt 1.2. – nous ayons un puissant encouragement... : autre traduction nous ayons, nous qui sommes dans le refuge (litt. qui avons fui ou cherché refuge) , un puissant encouragement à rester attachés à l’espérance qui nous est proposée ; cf. 3.6 ; 10.23 ; Col 1.5.afin que, par deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous ayons un puissant encouragement, nous dont le refuge a été de nous attacher à l’espérance qui nous était proposée. 19#6.19 ancre : cf. 2.1. – du voile : allusion au voile qui, dans le temple, séparait le lieu dit Sacré ou Saint du Très-Sacré ou Saint des saints (9.2s ; 10.20 ; Ex 26.33 ; Lv 16.2s,12,15).Cette espérance, nous l’avons comme une ancre solide et ferme pour l’âme ; elle pénètre au-delà du voile, 20#6.20 2.17+ ; 5.6,10 ; 7.1-10. – Voir prêtre.là où Jésus est entré pour nous comme un précurseur, devenu grand prêtre pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek.

Copyright © 2002, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.

Learn More About Nouvelle Bible Segond